Hidden Figures – Les figures de l’ombre

Genre: Historique – Année: 2017 – Pays: Drapeau des États-Unis Etats-Unis – Réalisé par: Theodore Melfi – Producteurs : Peter CherninDonna Gigliotti, Theodore Melfi, Jenno ToppingPharrell Williams D’après: Hidden Figures
de Margot Lee Shetterly – Production: Fox 2000 Pictures, Chernin Entertainment, Levantine Films, TSG Entertainment – Distribution: 20th Century Fox – Durée: 2h07 – Sortie: 08/03/2017 – Budget: 25 M$ – Avec 
Taraji P. HensonOctavia SpencerJanelle MonáeKevin CostnerKirsten DunstJim Parsons

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Synopsis:

Très jeune, Katherine Goble est passionnée par les mathématiques et la géométrie. Elle est envoyée vers une des meilleures écoles réservées aux Noirs, dans une Amérique ségrégationniste. En 1961, alors qu’elle élève seule ses trois filles, Katherine travaille à la NASA, en tant que « calculatrice » dans un département de recherche de Virgnie. 

Elle tout comme ses amies, Dorothy Vaughan et Mary Jackson, participent dans l’ombre aux calculs manuels nécessaires au développement de la politique aérospatiale américaine, sur fond d’escalade de la Guerre Froide.

Mais voilà ces femmes sont noires, et n’ont que peu de reconnaissance pour le travail rendu. Katherine est affectée à une task force, mais elle ne peut signer ses rapports, et doit chaque jour parcourir 1 km pour accéder à des toilettes réservées. 

Dorothy, elle, fait office de responsable, mais sans en avoir le salaire ni les prérogatives. Enfin Mary est affectée au travail de recherche sur la résistance des matériaux, aux côtés d’un immigré polonais. Elle a les capacités d’un ingénieur, mais ne peut accéder aux écoles blanches. 

Chaque jour le travail qu’elles accomplissent va briser des carcans sociaux et faire avancer la recherche scientifique…

La Petite Critique:

Inspirée de faits réels, l’histoire de ce film s’appuie sur le livre du même nom publié en … 2016 ! Si le film est romancé et offre une vision un tantinet positive, il a au moins le mérite de mettre en avant avec brio ces femmes de l’ombre (Hidden figures) qui ont œuvré au développement de leur pays.

Et la bande son est tout simplement géniale: le producteur du film Pharell Williams y serait-il pour quelque chose? La très belle Janelle Monáe, elle, semble résolument délaisser la musique au profit du cinéma, avec talent!

Laisser un commentaire