Le parolier de Capitaine Flam s’en est allé

L’acteur et parolier Roger Dumas est parti ce week-end rejoindre les « gens de Megara »…

Comédien, apparu dans de nombreux films, en tant que second rôle, il n’en a pas moins mis son talent d’écriture aux services des autres. 

De Sylvie Vartan, à Chantal Goya (« Ce matin, un lapin… »), son nom reste inconnu par le grand public! Pourtant il a marqué toute une génération, celle des quadra aujourd’hui, accrocs à Croque-Vacances dans leur enfance. Protéiforme, il a laissé son empreinte en écrivant le générique du dessin-animé Capitaine Flam, une des premières série animée japonaise diffusée en France!

Article sur Libération.fr

Festival Lumière : Nuit de la peur 2015

Cette année encore, la Halle Tony Garnier, plus grande salle de spectacle de Lyon, s’est transformée ce 17 octobre, en cinéma géant, pour célébrer les films d’horreur! Cette nuit s’inscrit dans le cadre du Festival Lumière, qui gagne peu à peu en reconnaissance, et qui a vu l’actrice Salma Hayek, remettre un prix d’honneur au réalisateur américain Martin Scorcese!

Un invité de marque …

La soirée a été introduite par le président du Festival, Bertrand Tavernier, sous le regard d’un autre président, celui du Festival de Cannes, Pierre Lescure. Ils ont pu accueillir un Alain Chabat, venu chevelure mi-longue et grisonnante, parler du film de genre, d’horreur et présenter les 4 films choisis pour la soirée.

Des hommages…

La soirée est aussi l’occasion de rendre hommage à ces acteurs ou réalisateurs qui ont marqué le cinéma d’horreur, et qui nous ont quitté récemment. 2015 a vu partir l’acteur Christopher Lee (Le cauchemar de Dracula, Le Seigneur des Anneaux, Star Wars), mais aussi Wes Craven (La Colline a des yeux, Freddy, Scream).

4 films qui balayent l’histoire

La sélection cette année encore permet de parcourir l’histoire:

  • The Thing (John Carpenter – 1982)

Quelque part en Antarctique, des chercheurs norvégiens tentent de traquer et tuer un chien-loup, dans une folie irraisonné qui les conduit à mourir devant la station de recherche américaine. R. J. MacReady (Kurt Russell) et Blair vont tenter de comprendre ce qui s’est passé et vous découvrir un étrange cadavre brûlé sur la station voisine. Ils vont bientôt devoir faire face à une forme extraterrestre qui tente de se développer au travers des corps vivants…

Adaptée du roman Who goes there de John W. Campbell, le film a été un échec commercial à sa sortie. Pour autant il reste une référence du genre, qui a inspiré d’autres oeuvres cinématographiques, ou séries (X-Files)

  • La Nuit des Morts Vivants (George Romero – 1968)

Barbara et son frère Johnny arrivent dans un cimetière de Pensylvannie, sur la tombe de leur père. Se querellant gentiment, ils font face à un homme en guenilles qui les agresse, et tue Johnny. Barbara, elle, tente de fuir et finit par s’enfermer dans une maison perdue. Elle sera rejoint par Ben, un routier qui lui aussi est poursuivi par des gens à la démarche saccadée. Ils se barricadent, scrutant sans cesse les « revenants » qui encerclent bientôt la maison…

Scénario inspiré de I’m a Legend de Richard Matheson, ce film en noir et blanc est avec un très petit budget l’un des plus rentables du cinéma indépendant! Vous comprendrez donc pourquoi le jeu d’acteurs, la folie de Barbara, ou les effets spéciaux prêtent aujourd’hui plus à rire qu’à faire peur… C’est aussi un pied de nez politique, portant à l’écran Duan Jones, un acteur noir dans un pays encore emprunt de ségrégation!

Renai et Josh emménagent avec leurs trois enfants, Lorraine, Dalton et Foster, dans une nouvelle maison. Alors que Josh part toute la journée, Renai, elle, tente de travailler sur la musique, et s’occupe des enfants. Tout pourrait être parfait si elle n’éprouvait pas un malaise dans cette maison où des objets changent de place et des bruits inquiétants se faisaient entendre… Mais c’est une chute de leur fils, Dalton, qui va changer leur vie, alors que celui-ci reste dans un état comateux…

Plus récent, ce film du Malais James Wan, est dans la veine de ces films asiatiques, qui vous feront flipper non par ce qui est gore, mais par le suspense créé autour de ce qu’on ne voit pas.

  • Evil Dead (Sam Raimi – 1981)

Des amis partent quelques jours dans une maison perdue au milieu d’une forêt. Des évènements les conduit dans la cave de la maison, où ils retrouvent un enregistrement d’un archéologue qui étudiait le Necronomicon (livre des morts). Leur trouvaille va réveiller certains esprits maléfiques…

Le classique du genre a été réalisé par un Sam Raimi alors tout juste âgé de 20 ans! Le film connaitra une suite en 1987, avec son acteur Bruce Campbell, qui mêle horreur et drôlerie, et un remake en 2011.

L’audiovisuel public vous apprend les langues étrangères

Si vous avez besoin de réactualiser vos connaissances en langues étrangères, vous allez sans doute vous tourner tête baissée vers des cours ou des méthodes, sans avoir clairement établi votre besoin et les coûts. Mais savez-vous que les sites de plusieurs groupes audiovisuels publics proposent des services avancés qui peuvent vous aider? Comment la télé vous apprend-elle les langues?

TV5 monde, pour la promotion du français

TV5monde

TV5monde

A l’aide de vidéos, supports écrits et exercices, la chaine internationale propose un service complet depuis les niveaux de grand débutant (niveau A1 référentiel européen des langues) au niveau avancé B2. Elle propose également une appli téléchargeable sur l’ AppStore ou Google play.

BBC, le « proper » English

Outre-Manche, c’est la BBC qui s’y colle! Là aussi suivant deux niveaux, des cours sont proposés, de manière ludique avec vidéos, animations, retranscriptions et exercices.

BBC learning english

BBC learning English

La force et la méthode ce site: des programmes courts « 6 minutes » autour de la grammaire, du vocabulaire ou d’un thème d’actualité. Ils sont tous accessibles gratuitement sur internet, mais aussi en podcast, à écouter directement sur vos lecteurs et téléphones. Vous pouvez également vous imprégner de la langue parlée, celle plus naturelle, sur les pages de « The English we speak« .

Enfin si comme moi vous regardez énormément de séries, je ne peux que vous inciter à changer les sous-titres dès qu’une série américaine passe à la télé. Aujourd’hui depuis votre Box internet c’est possible sur quasi toutes les chaines. Le mieux est encore de regarder en VO et de retrouver des sous-titres en VO : rien de mieux pour que votre cerveau mémorise et associe des sonorités à ce que vous voyez d’écrit.

Florence & the machine @ Fourvière

Le théâtre antique accueillait hier soir le groupe originaire de Londres, Florence & the machine, pour un concert exceptionnel dans le cadre des Nuits de Fourvière. Vous aurez eu tort de ne pas venir voir ce groupe, et sa chanteuse emblématique, Florence Welch, taillées pour la scène! 

Si chaque intro est souvent lancinante et mélancolique, c’est très vite le son des batteries et de la guitare électrique qui se font ressentir! Et le public n’a pas été en reste: étudiants étrangers venus en nombre ont repris les titres, avec pluie ininterrompue de coussin en plein milieu du concert!!! 

L'année 2014 du Sérial Blog

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Un métro New-Yorkais contient 1.200 personnes. Ce blog a été visité 6 200 fois en 2014. S’il était un métro New-Yorkais, il faudrait faire 5 voyages pour les déplacer tous.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.